Nouvelle réglementation sur les médicaments et les soins oculaires en optométrie

Date de publication: 
19 juillet 2018

Le 19 juillet 2018, les règlements relatifs aux nouveaux privilèges thérapeutiques en optométrie entrent en vigueur. Ces règlements replacent la règlementation antérieure concernant l'administration et la prescription de médicaments par les optométristes ainsi que la dispensation de soins oculaires.

Les nouveaux règlements en question sont les suivants:

Voici les principales explications concernant la teneur et la portée de ces nouveaux règlements.

 

Qui sont les optométristes visés?

Tous les optométristes détenteurs du permis actualisé requis sont autorisés à réaliser davantage d’activités cliniques en matière de traitement pharmacologique e sont autorisés à réaliser davantage d’activités cliniques en matière de traitement pharmacologique et de dispensation de soins pour le traitement de certaines conditions oculaires.

Le permis actualisé est obtenu après avoir suivi une formation spécifique de 30 heures, telle que le programme de formation sur les nouveaux privilèges thérapeutiques du CPRO ou dans le cadre du doctorat en optométrie de l’Université de Montréal pour les finissants à compter de juin 2018.

À noter, pour obtenir le permis actualisé les optométristes doivent avoir complété la formation requise et obtenu préalablement le permis sur les médicaments thérapeutiques et les soins oculaires.

 

Quelles sont les nouvelles activités autorisées ?

Les optométristes détenteurs du permis actualisé ont un cadre d’intervention plus autonome pour le traitement de certaines conditions oculaires et un élargissement du droit de prescrire les médicaments requis à cette fin. Ils ont maintenant accès à la plupart des gouttes ophtalmiques, à certains antibiotiques et antiviraux oraux et aux médicaments en vente libre, pour le traitement de diverses conditions oculaires, comme les conjonctivites, blépharites, uvéites, etc. Aussi, l'optométriste peut intervenir plus efficacement pour le suivi et le traitement de certaines conditions oculaires, comme le glaucome. Un guide d'exercice conjoint du Collège des médecins du Québec et de l'Ordre des optométristes, ainsi que des guides produits par l'Institut national d’excellence en santé et en services sociaux (INESSS) décrivent et encadrent ces nouvelles activités.

 

Pour plus d'information

Voir la section Médicaments et soins oculaires.