Trouver un optométriste optométriste

COVID-19 : Indications pour les cabinets d'optométristes

Dans le contexte de la pandémie de la COVID-19, les optométristes doivent prendre différentes mesures de précaution en fonction des indications des autorités gouvernementales et de santé publique, en plus de celles que l'Ordre peut donner à titre complémentaire.

Sur cette page, vous trouverez les principales références à ce sujet.
 

Indications de l’Institut national de santé publique du Québec (INSPQ)

Indications de la Commission des normes, de l’équité, de la santé et de la sécurité du travail (CNESST) concernant les droits et obligations des employeurs et employés

Port du masque

Voir le récent communiqué de l'Ordre à ce sujet.
 

Questionnaire de triage des patients

Suivant les indications de l’INSPQ, les questionnaires pour le triage des patients peuvent se limiter à demander au patient s’ils ont des symptômes s’apparentant à ceux de la COVID-19.

 

Consignes concernant un cas positif COVID-19: optométriste ou membre du personnel ayant des contacts avec la clientèle

Dans tous les cas, il faut suivre les indications qui peuvent vous être données par les autorités de santé publique régionales.

 

Travailleur considéré comme protégé 

Critères: 

  • A fait un épisode de COVID-19 à partir du 20 décembre 2021 (vacciné ou non)
     
  • Nouveau test positif depuis l’épisode antérieur de COVID-19
  • Maintien au travail
  • Respect strict des mesures de prévention et contrôle des infections  
  • Auto-isolement strict lorsqu’au travail (voir section 7 du document de l’INSPQ)
  • Autosurveillance des symptômes pour une durée totale de 14 jours

Travailleur considéré comme partiellement protégé

 

Doit correspondre à l’un ou l’autre des critères suivants:

  • Primovaccination complète (2 doses) avec ou sans dose de rappel (3e dose)
  • Épisode de COVID-19 confirmé avant le 20 décembre 2021 et ≤ 6 mois, vacciné ou non
  • Épisode de COVID-19 confirmé > 6 mois et ≤ 12 mois, primovaccination incomplète

1. Règle générale, la durée d’isolement devrait être de 10 jours

2. Comme déjà indiqué dans une communication précédente du 10 janvier 2022, si l’accès aux tests PCR (TAAN-labo) n’est pas possible, les tests rapides peuvent être utilisés

3. La réduction à 5 jours de la durée d’isolement de l’optométriste ou du membre du personnel peut intervenir seulement dans ces conditions:

  • Amélioration des symptômes
  • Pas de fièvre depuis au moins 24 heures
  • Test rapide négatif requis avant retour au travail
  • Pour 5 jours supplémentaires :
    • Port du masque en tout temps lors d’interactions sociales
    • Pratiquer la distanciation de 2 mètres autant que possible (quelqu’un donnant des soins peut-être à moins de 2 mètres en portant les EPI appropriés)
    • Ne pas prendre ses pauses et repas dans des lieux partagés
    • Si les symptômes ou la fièvre persistent ou reviennent, poursuivre l’isolement pour 5 jours supplémentaires (pour un total 10 jours).

Autres questions et situations

  • Travailleur non adéquatement protégé testé positif
  • Travailleur symptomatique mais non testé positif
  • Contact domiciliaire (familial)
  • Etc.

Pour références complémentaires: Recommandations conjointes de l'Ordre des optométristes et de l'Ordre des opticiens d'ordonnances (archivées)

Activités professionnelles dans les cabinets d’optométristes et d’opticiens d’ordonnances en contexte de pandémie COVID-19 (document archivé)

À noter: Ces recommandations ne seront plus mises à jour jusqu'à nouvel ordre. Elles restent disponibles à titre de références complémentaires aux indications des instances gouvernementales (dont l'INSPQ et la CNESST), mais ce sont ces dernières qui constitueront les principales références quant aux mesures que les optométristes doivent suivre. L’Ordre donnera des précisions ponctuelles au besoin, lorsque des éclaircissements seront requis.

Trouver un optométriste optométriste