Un programme de dépistage des problèmes oculovisuels pour favoriser la réussite scolaire des enfants

Dépistage des problèmes oculovisuels

L’Ordre des optométristes salue l’annonce gouvernementale

La détection précoce des problèmes oculovisuels des enfants est primordiale pour favoriser la réussite scolaire. C’est pourquoi l’Ordre des optométristes du Québec salue la mesure annoncée vendredi dernier par le gouvernement du Québec, consistant à mettre en place un programme de dépistage des problèmes oculovisuels en milieu scolaire, en misant sur l’expertise des optométristes québécois.

L’Ordre offre par ailleurs sa collaboration pour la mise en œuvre de ce projet d’envergure nationale qui consistera non seulement au dépistage en milieu scolaire, mais aussi à la consultation d’optométristes en clinique pour les cas où le dépistage aura révélé des problèmes oculovisuels, ainsi qu’à un programme de sensibilisation des parents des enfants de 3 à 5 ans quant à l’importance de l’examen de la vue avant l’entrée à l’école.

Rappelons qu’en préscolaire, un enfant sur dix (10 %) présente une condition oculaire ou visuelle qui peut nuire à son développement et ses apprentissages.  À l’école primaire, c’est un enfant sur cinq (20 %) qui n’a pas les capacités visuelles optimales pour assurer son apprentissage et sa réussite scolaire si ce problème demeure non corrigé.

Alors que plusieurs parents sont convaincus qu’ils pourront déceler eux-mêmes les problèmes visuels de leur enfant, très souvent ces problèmes passent inaperçus. C’est pourquoi il est important de prévoir un examen oculovisuel idéalement dès l’âge de 3 ans, puis chaque année à compter de 4-5 ans. Un examen est recommandé même si l’enfant voit bien et ne semble pas avoir de problèmes.

Sachant que moins de 20 % des enfants consulte actuellement, l’annonce gouvernementale favorisera, espérons-le, une meilleure prévention des problèmes oculovisuels dès l’âge préscolaire. Par cette annonce, le rôle de l’optométriste en tant que partenaire de la réussite scolaire des enfants est reconnu. Les optométristes seront en mesure non seulement de dépister davantage d’enfants, mais aussi de traiter leurs problèmes oculovisuels et pourront ainsi contribuer à leur éviter des difficultés sur le plan de l’apprentissage scolaire », indique le Dr Éric Poulin, optométriste, président de l’Ordre.


L’Ordre des optométristes du Québec est un ordre professionnel constitué en vertu du Code des professions, de la Loi sur l’optométrie et des règlements applicables. Il a pour mission d’assurer la protection du public, en garantissant à la population la compétence, le savoir et le professionnalisme de près de 1500 optométristes du Québec. L’appartenance à l’Ordre est obligatoire pour l’exercice de l’optométrie au Québec.


— 30 –

Informations : Mme Claudine Champagne, (514) 499-0524, poste 226, c.champagne@ooq.org

Toutes les nouvelles