Médicaments et soins oculaires

Seuls les optométristes qui détiennent des permis spéciaux, obtenus après avoir complété une formation particulière, peuvent administrer ou prescrire des médicaments, que ce soit aux fins de réaliser un examen oculovisuel ou que ce soit à des fins de traitement.

Pour en savoir plus sur la formation et sur le rôle de l’optométriste en regard de l’administration et de la prescription des médicaments, consulter cette page: L’optométriste : sa formation et sa pratique.

 

Nouvelle réglementation sur les médicaments et les soins oculaires en optométrie

* ENTRÉE EN VIGUEUR LE 19 JUILLET 2018 *

 

Depuis 2003, les optométristes du Québec qui détiennent un permis particulier sont autorisés à administrer et à prescrire des médicaments et à dispenser certains soins pour le traitement de certaines conditions oculaires.

 

Or, les règlements applicables en cette matière ont été révisés et une nouvelle mouture de ceux-ci entre en vigueur le 19 juillet. À partir de cette date, les optométristes détenteurs du permis actualisé requis sont autorisés à réaliser davantage d’activités cliniques en matière de traitement pharmacologique et de dispensation de soins pour le traitement de certaines conditions oculaires. Afin de mieux circonscrire les conditions et modalités applicables en cette matière, un guide d'application a été développé par l’Ordre des optométristes et le Collège des médecins et, à la demande de ces deux ordres, des guides d’usage optimal (GUO) ont aussi été développés par l’Institut national d’excellence en santé et en services sociaux (INESSS).

 

Nous vous invitons à lire attentivement cette section de notre site web pour mieux comprendre les conditions et modalités applicables.

 

Nouvelles activités cliniques

La nouvelle réglementation fait en sorte que les optométristes détenteurs du permis actualisé ont un cadre d’intervention plus autonome pour le traitement de certaines conditions oculaires et un élargissement du droit de prescrire les médicaments requis à cette fin.

 

En fonctions des conditions et modalités prévues au Règlement sur les médicaments qu’un optométriste peut administrer et prescrire et sur les soins oculaires qu’il peut dispenser et du guide d’application, ils peuvent ainsi notamment réaliser plus efficacement les activités suivantes :

 

- Dispenser les soins oculaires suivants :

  • Extraction de corps étrangers de la surface de l’œil et les soins complémentaires requis
  • Occlusion des points lacrymaux

- Traiter la kératite infiltrative

- Traiter l’uvéite antérieure

- Traiter les atteintes herpétiques suivantes :

  • Herpès simplex
  • Zona ophtalmique

- Traiter le glaucome primaire à angle ouvert

 

Médicaments autorisés

Les classes de médicaments autorisées, avec les conditions et modalités afférentes, sont prévues à l’annexe 1 du Règlement sur les médicaments qu’un optométriste peut administrer et prescrire et sur les soins oculaires qu’il peut dispenser et le cadre d’intervention de l’optométriste est expliqué dans le guide d’application.

 

De façon générale, les optométristes détenteurs du permis actualisé peuvent aux fins du traitement de certaines conditions oculaires administrer et prescrire:

  • toutes les gouttes ophtalmiques;
  • certains médicaments oraux;
  • tous les médicaments en vente libre.

Plus précisément, voici les conditions et modalités prévues par le règlement:

1. Tous les médicaments ophtalmiques topiques, à l’exclusion de la cocaïne et des préparations antibiotiques magistrales, sous réserve des restrictions suivantes :

  • les immunosuppresseurs, uniquement pour le traitement de la sécheresse oculaire;
  • les antiglaucomateux, aux fins du traitement de certaines conditions glaucomateuses (des conditions s’appliquent à ce sujet – voir les règlements et les guides) et aux fins suivantes:
    • les miotiques, pour l’examen des yeux;
    • les analogues de prostaglandine, pour le traitement de l’hypotrichose.

2. Les médicaments oraux suivants :

3. Tout autre médicament, vitamine ou produit de santé naturel, topique et oral « en vente libre », soit ceux qui ne sont pas visés à l’annexe I du Règlement sur les conditions et modalités de vente des médicaments (chapitre P-10, r. 12).

À noter que les combinaisons des médicaments, des vitamines et des produits de santé naturels sont généralement permises.

 

Enfin, pour déterminer si un médicament particulier peut être administré ou prescrit par un optométriste, l’Ordre rend disponible un moteur de recherche destiné à cette fin. Ce moteur de recherche est actuellement en cours de révision afin d'intégrer les changements réglementaires.

 

Foire aux questions

Comment un optométriste peut-il obtenir le permis actualisé pour être autorisé à réaliser ces nouvelles activités?

Pour exercer les nouvelles activités cliniques, l’optométriste doit détenir un permis actualisé, qu’il obtient après avoir suivi une formation spécifique, suivant les exigences du Règlement sur les normes de délivrance et de détention des permis habilitant un optométriste à administrer et à prescrire des médicaments et à dispenser des soins oculaires.

La plupart des optométristes québécois peuvent déjà obtenir ce permis actualisé, après avoir complété la formation requise, soit notamment auprès du Centre de perfectionnement et de référence en optométrie (CPRO) ou dans le cadre du doctorat en optométrie de l’Université de Montréal.

Ceux qui n’ont pas complété cette formation ne peuvent réaliser les nouvelles activités en question dans l’immédiat. S’ils détiennent le permis sur les médicaments thérapeutiques et les soins oculaires délivré suivant les règlements antérieurs, ils peuvent par contre continuer à administrer et prescrire des médicaments et traiter certaines conditions oculaires, suivant les conditions et modalités prévues par l’ancien règlement. Ces optométristes ont jusqu’au 31 mars 2021 pour compléter la formation requise et ainsi obtenir le permis actualisé. À noter qu’il est possible d’obtenir le permis actualisé suivant d’autres conditions et modalités. C’est le cas pour les optométristes qui détiennent, dans une autre province ou État,  un permis permettant de réaliser des activités similaires et pour ceux qui voudraient compléter la formation initiale (145 heures) exigée pour la délivrance du permis actualisé. Dans ces cas, les optométristes doivent compléter le formulaire à cette fin et le retourner à l’Ordre avec les documents exigés.

 

Comment savoir si un optométriste a obtenu le permis actualisé?

Pour savoir si un optométriste est détenteur du permis actualisé en question, vous pouvez consulter (voir Liste des optométristes détenteurs du permis actualisé).

Pour plus d’information sur les exigences de formation et sur les conditions et modalités d’obtention du permis actualisé requis, voir l’avis détaillé de l’Ordre.

Le patient devra-t-il payer pour les nouveaux services optométriques autorisés? Ceux-ci sont-ils couverts par la Régie d’assurance maladie du Québec (RAMQ) ou par les assureurs privés?

Certains services offerts par les optométristes sont couverts, en totalité ou en partie, par la Régie de l’assurance maladie du Québec (RAMQ), alors que d’autres sont à la charge des patients ou peuvent, selon le cas, faire l’objet d’un remboursement par un assureur privé ou par un employeur. Les règles à ce sujet étant complexes, le patient devrait généralement se présenter chez l’optométriste en possession de sa carte d’assurance maladie, mais doit également s’attendre à ce que certains frais soient exigés.

Il n’appartient pas à l’Ordre des optométristes du Québec de déterminer quels sont les services couverts ou non par la RAMQ ou, autrement, par un assureur privé ou par un autre tiers-payeur. Pour plus d’information, voir notamment les informations diffusées dans le site web de la RAMQ sur la couverture des services optométriques.

Voici, à titre indicatif seulement, des exemples de certains services optométriques couverts par la RAMQ:

  • L’examen oculovisuel ("examen de la vue") pour les personnes de 0 à 17 ans, de 65 ans et plus ainsi que les prestataires de la sécurité du revenu;
  • L’évaluation d’une "urgence oculaire" (soit une condition oculaire comme un "œil rouge", une conjonctivite, une blépharite, etc.), excluant;
    • certains tests (dilatation pour une personne non diabétique, champs visuels pour personnes de 18 à 64 ans, tomographie en cohérence optique (TCO ou, en anglais, OCT) peu importe l’âge, etc.);
    • la prise en charge du traitement d’une condition pathologique oculaire (notamment lorsque des médicaments sont prescrits);
  • L’examen extensif du fond d’œil sous dilatation, pour une personne âgée entre 0 à 17 ans et de 65 ans et plus ayant un diagnostic connu de diabète et qui est traitée au moyen de comprimés ou d’injections ainsi que pour une personne présentant une myopie de 5.00 dioptries ou plus.

Exemples de certains services optométriques non couverts par la RAMQ (donc aux frais du patient):

  • L’examen oculovisuel pour les personnes de 18 à 64 ans, sauf exception (voir plus haut);
  • L’examen extensif du fond d’œil sous dilatation (avec des gouttes ophtalmiques), sauf exception (voir plus haut);
  • La gonioscopie (évaluation de l’angle iridocornéen);
  • La pachymétrie (mesure de l’épaisseur cornéenne);
  • La photographie du fond d’œil, la tomographie en cohérence optique (TCO ou, en anglais, OCT) et d’autres technologies d’imagerie.

    Règlements applicables et guides afférents

    Les règlements applicables pour les détenteurs du permis actualisé sont les suivants:

    Les optométristes détenteurs du permis actualisé doivent par ailleurs exercer en tenant compte des conditions et modalités expliquées dans les guides suivants :

    Cas particuliers

    1. Optométristes qui n’ont pas obtenu le permis actualisé, mais qui détiennent le permis sur les médicaments thérapeutiques et les soins oculaires délivré suivant le règlement antérieur :

    2. Optométristes qui n’ont pas obtenu le permis actualisé, mais qui détiennent le permis relatif à l’administration de médicaments aux fins de l’examen des yeux : les conditions et modalités du nouveau règlement s’appliquent pour l’administration de médicaments aux fins de l’examen des yeux, excluant donc celles liées à l’administration et à la prescription de médicaments à des fins thérapeutiques et à la dispensation de soins oculaires.

     

     

    OUTILS DE RECHERCHE

    - MÉDICAMENTS AUTORISÉS -

     

    MOTEUR DE RECHERCHE

    ATTENTION: Cet outil est fourni uniquement afin de faciliter un repérage rapide et préliminaire. Le règlement ci-avant mentionné et, le cas échéant, les avis émis par l’Ordre ont préséance sur les résultats de ce moteur de recherche.

     

    - OPTOMÉTRISTES AUTORISÉS À PRESCRIRE -

    Une vérification visant à déterminer si un optométriste détient ou non l’un des permis relatif à l’utilisation des médicaments et à la dispensation de soins oculaires peut être effectuée à l’aide du moteur de recherche « TROUVER UN OPTOMÉTRISTE », l’information est indiquée sous la section permis détenus (prescription et administration de médicaments à des fins thérapeutiques). À noter toutefois que, dans l’immédiat, les résultats affichés ne font pas la distinction entre les permis délivrés suivant les anciens règlements et le permis actualisé.

     

    Une liste des optométristes ayant le permis actualisé est disponible ici et sera actualisée sur une base régulière, d’ici à ce que l’information soit intégrée dans le moteur de recherche (voir Liste des optométristes détenteurs du permis actualisé).