Médicaments et soins oculaires des optométristes - Foire aux questions

Sommaire: 

Comment un optométriste peut-il obtenir le permis actualisé pour être autorisé à réaliser ces nouvelles activités?

Pour exercer les nouvelles activités cliniques, l’optométriste doit détenir un permis actualisé, qu’il obtient après avoir suivi une formation spécifique, suivant les exigences du Règlement sur les normes de délivrance et de détention des permis habilitant un optométriste à administrer et à prescrire des médicaments et à dispenser des soins oculaires.

La plupart des optométristes québécois peuvent déjà obtenir ce permis actualisé, après avoir complété la formation requise, soit notamment auprès du Centre de perfectionnement et de référence en optométrie (CPRO) ou dans le cadre du doctorat en optométrie de l’Université de Montréal.

Ceux qui n’ont pas complété cette formation ne peuvent réaliser les nouvelles activités en question dans l’immédiat. S’ils détiennent le permis sur les médicaments thérapeutiques et les soins oculaires délivré suivant les règlements antérieurs, ils peuvent par contre continuer à administrer et prescrire des médicaments et traiter certaines conditions oculaires, suivant les conditions et modalités prévues par l’ancien règlement. Ces optométristes ont jusqu’au 31 mars 2021 pour compléter la formation requise et ainsi obtenir le permis actualisé. À noter qu’il est possible d’obtenir le permis actualisé suivant d’autres conditions et modalités. C’est le cas pour les optométristes qui détiennent, dans une autre province ou État,  un permis permettant de réaliser des activités similaires et pour ceux qui voudraient compléter la formation initiale (145 heures) exigée pour la délivrance du permis actualisé. Dans ces cas, les optométristes doivent compléter le formulaire à cette fin et le retourner à l’Ordre avec les documents exigés.

 

Comment savoir si un optométriste a obtenu le permis actualisé?

Comment savoir si un optométriste a obtenu le permis actualisé?

Pour savoir si un optométriste est détenteur du permis actualisé en question, vous pouvez consulter (voir Liste des optométristes détenteurs du permis actualisé).

Pour plus d’information sur les exigences de formation et sur les conditions et modalités d’obtention du permis actualisé requis, voir l’avis détaillé de l’Ordre.

Le patient devra-t-il payer pour les nouveaux services optométriques autorisés? Ceux-ci sont-ils couverts par la Régie d’assurance maladie du Québec (RAMQ) ou par les assureurs privés?

Certains services offerts par les optométristes sont couverts, en totalité ou en partie, par la Régie de l’assurance maladie du Québec (RAMQ), alors que d’autres sont à la charge des patients ou peuvent, selon le cas, faire l’objet d’un remboursement par un assureur privé ou par un employeur. Les règles à ce sujet étant complexes, le patient devrait généralement se présenter chez l’optométriste en possession de sa carte d’assurance maladie, mais doit également s’attendre à ce que certains frais soient exigés.

Il n’appartient pas à l’Ordre des optométristes du Québec de déterminer quels sont les services couverts ou non par la RAMQ ou, autrement, par un assureur privé ou par un autre tiers-payeur. Pour plus d’information, voir notamment les informations diffusées dans le site web de la RAMQ sur la couverture des services optométriques.

Voici, à titre indicatif seulement, des exemples de certains services optométriques couverts par la RAMQ:

  • L’examen oculovisuel ("examen de la vue") pour les personnes de 0 à 17 ans, de 65 ans et plus ainsi que les prestataires de la sécurité du revenu;
  • L’évaluation d’une "urgence oculaire" (soit une condition oculaire comme un "œil rouge", une conjonctivite, une blépharite, etc.), excluant;
    • certains tests (dilatation pour une personne non diabétique, champs visuels pour personnes de 18 à 64 ans, tomographie en cohérence optique (TCO ou, en anglais, OCT) peu importe l’âge, etc.);
    • la prise en charge du traitement d’une condition pathologique oculaire (notamment lorsque des médicaments sont prescrits);
  • L’examen extensif du fond d’œil sous dilatation, pour une personne âgée entre 0 à 17 ans et de 65 ans et plus ayant un diagnostic connu de diabète et qui est traitée au moyen de comprimés ou d’injections ainsi que pour une personne présentant une myopie de 5.00 dioptries ou plus.

Exemples de certains services optométriques non couverts par la RAMQ (donc aux frais du patient):

  • L’examen oculovisuel pour les personnes de 18 à 64 ans, sauf exception (voir plus haut);
  • L’examen extensif du fond d’œil sous dilatation (avec des gouttes ophtalmiques), sauf exception (voir plus haut);
  • La gonioscopie (évaluation de l’angle iridocornéen);
  • La pachymétrie (mesure de l’épaisseur cornéenne);
  • La photographie du fond d’œil, la tomographie en cohérence optique (TCO ou, en anglais, OCT) et d’autres technologies d’imagerie.
Date de publication: 
9 juillet 2018