Cette année à l’Halloween, méfiez-vous des lentilles cornéennes cosmétiques

Date de publication: 
15 octobre 2018

La fête d’Halloween n’est plus qu’à quelques jours et plusieurs Québécois apportent actuellement la touche finale à leur déguisement en se procurant des lentilles cornéennes cosmétiques. L’Ordre des optométristes du Québec tient à rappeler les risques associés au port de ces lentilles cornéennes cosmétiques visant à modifier la couleur ou l’apparence des yeux en l’absence de conseils et d’ajustements d’un optométriste.

À cet égard, il faut noter que Santé Canada reconnaît les risques associés au port de lentilles cornéennes, qu’elles soient cosmétiques ou non. Ainsi, en plus d’émettre des avis à ce sujet, Santé Canada est responsable du processus d’homologation aux fins de l’importation et de la vente de ces produits, qui sont considérés comme des instruments médicaux, qu’il s’agisse de lentilles cornéennes utilisées à des fins esthétiques ou de celles qui sont utilisées pour corriger les problèmes de vision.

 

Dans ce contexte, l’Ordre des optométristes du Québec invite les Québécois à faire preuve de vigilance lors du port de ces lentilles cornéennes cosmétiques compte tenu des éléments suivants :

 

  • Qu’elles soient correctrices ou non, les lentilles cornéennes constituent un corps étranger dans l’œil et il y a un risque de développer des infections ou des ulcères de la cornée pouvant mener à la cécité.
  • Ces lentilles se vendant en l’absence d’indications sur le port et l’entretien, les règles d’entretien et d’hygiène ne sont souvent pas respectées. Mal entretenues, ces lentilles deviennent des agents de transmission de bactéries, virus ou même de champignons et un seul contact avec l’œil peut causer une infection ou d’autres complications oculaires.
  • Les porteurs de ce type de lentilles sont plus à risque d’avoir une irritation ou une infection oculaire que les porteurs de lentilles cornéennes régulières. Alors que le risque habituel de développer un ulcère de la cornée est de 20 pour 10 000 chez les porteurs de lentilles cornéennes régulières, ce risque est six fois plus grand chez les porteurs occasionnels.
  • Chaque œil est différent et nécessite un ajustement particulier. En se procurant ces lentilles ailleurs qu’auprès d’un optométriste, il n’y a aucune assurance que les lentilles soient bien adaptées. En l’absence d’ajustement adéquat, ces lentilles peuvent non seulement causer un inconfort visuel, mais aussi une coupure, une abrasion de la surface de l’œil ou une infection.
  • Les lentilles cornéennes cosmétiques laissent généralement passer moins d’oxygène dans les yeux en raison d’utilisation de peinture et de pigment pour ajouter de la couleur, ce qui rend les lentilles plus épaisses.

 

 

C’est pourquoi l’Ordre des optométristes recommande un examen initial avant le début du port de lentilles cornéennes, qu’elles soient cosmétiques ou non. Cet examen permet ainsi à l’optométriste de vérifier la santé des structures externes de l’œil (cornée, conjonctive, paupières), mais aussi d’identifier les conditions pouvant affecter le port de lentilles cornéennes. Par la même occasion, l’optométriste s’assurera de donner les consignes d’hygiène, d’entretien et de port appropriées au consommateur afin d’éviter l’apparition de complications oculaires graves.

 

Tout comme c’est le cas pour les lentilles cornéennes régulières, les porteurs de lentilles cornéennes cosmétiques devraient toujours se procurer leurs lentilles auprès d’un optométriste ou d’un autre professionnel, ce qui permet de garantir la qualité des matériaux des lentilles ainsi que l’accès à des services compétents en cas de complications. En cas d’inconfort, il faut cesser le port des lentilles cornéennes et, si les yeux sont rouges, douloureux ou coulent, il faut consulter immédiatement un optométriste ou un médecin, puisqu’il s’agit de signes d’infection oculaire. Il est aussi important de ne pas partager les lentilles de contact avec qui que ce soit.

 

 

L’Ordre des optométristes du Québec est un ordre professionnel constitué en vertu du Code des professions, de la Loi sur l’optométrie et des règlements applicables. Il a pour mission d’assurer la protection du public, en garantissant à la population la compétence, le savoir et le professionnalisme de plus de 1500 optométristes du Québec. L’appartenance à l’Ordre est obligatoire pour l’exercice de l’optométrie au Québec.

 

 

— 30 –

 

 

Source : Ordre des optométristes du Québec

Informations : Mme Claudine Champagne, (514) 499-0524, poste 226, c.champagne@ooq.org

 

Références :

  1. Santé Canada, « Santé Canada rappelle aux Canadiens les risques liés aux lentilles cornéennes à but esthétique», consulté le 12 octobre 2018 au lien suivant : http://canadiensensante.gc.ca/recall-alert-rappel-avis/hc-sc/2018/67968a-fra.php
  2. American Academy of Ophthalmology, « Are Colored Contact Lenses for Halloween Costumes Safe? » Consulté le 5 octobre 2018: https://www.aao.org/eye-health/glasses-contacts/colored-lenses
  3. Elouarradi H. et Cherkaoui L.O., « Se méfier des lentilles cosmétiques », Journal Pan Africain de médecine, 2014, volume 17, p.143, Consulté le 4 octobre 2018 au lien suivant : https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC4219806/
  4. Abdelkader A., « Cosmetic Soft Contact Lens Associated Ulcerative Keratitis in Southern Saudi Arabia », Middle East African Journal of Ophthalmology, juillet-septembre 2014, volume 21 (3), pp. 232-235, Consulté le 4 octobre 2018 au lien suivant : https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC4123275/
  5. Singh S, Satani D, Patel A, Vhankade R., « Colored cosmetic contact lenses: an unsafe trend in the younger generation », Cornea, Juillet 2012, Volume 31 (7), pp.777-779, Consulté le 4 octobre 2018 au lien suivant : https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/22378117
  6. Chan KY, Cho P, Boost M., « Microbial adherence to cosmetic contact lenses », Contact Lens Anterior Eye, août 2014, volume 37(4), pp.267-272, Consulté le 4 octobre 2018 au lien suivant : https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/24440107
  7. Steinemann TL, Pinninti U, Szczotka LB, Eiferman RA, Price FW, Jr., Ocular complications associated with the use of cosmetic contact lenses from unlicensed vendors, Eye Contact Lens, octobre 2003, volume 29 (4), pp.196-200, Consulté le 4 octobre 2018 au lien suivant : https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/14555891
  8. Rah MJ, Schafer J, Zhang L, Chan O, Roy L, Barr JT., A meta-analysis of studies on cosmetically tinted soft contact lenses, Clinical Ophthalmology, 2013, volume 7, pp. 2037-2042, Consulté le 4 octobre 2018 au lien suivant https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/24143071