Assistants optométriques: le public est mieux protégé que jamais!

infos

Suite à la parution d’un récent article du Journal de Montréal concernant les assistants optométriques, dont la teneur est partiellement inexacte et inutilement alarmiste, l’Ordre des optométristes du Québec tient à rassurer la population en rappelant que le public est mieux protégé que jamais à l’égard de ces intervenants.

 

Notons d’abord que le règlement sur les assistants optométriques approuvé par le Gouvernement du Québec est entré en vigueur en février 2015 afin d’encadrer les assistants optométriques intervenant au niveau de l’ajustement de lentilles ophtalmiques, alors que jusque-là, ceux-ci ne faisaient l’objet d’aucune réglementation les encadrant. Ce règlement vise donc à mieux soutenir les services professionnels requis par le consommateur lors de l’achat de lentilles ophtalmiques. Il aussi pertinent de souligner que les assistants optométriques se trouvent aussi bien dans les cliniques d’optométristes que d’opticiens d’ordonnances et que ce type de personnel d’assistance encadré se retrouve d’ailleurs aussi dans d’autres secteurs d’activités, notamment en pharmacie.

 

Ceci dit, l’Ordre des optométristes entend faire respecter rigoureusement le règlement en question, et ce, plus particulièrement sur le plan disciplinaire puisque les activités en cause relèvent du champ d’exercice de l’optométrie. Le président de l’Ordre des optométristes, le Dr Langis Michaud, optométriste, rappelle par ailleurs que : « dès l’entrée en vigueur du règlement, l’Ordre a pris l’initiative de faire des vérifications surprises, en plus de mandater le comité d’inspection professionnelle pour qu’il accorde une attention particulière au respect du règlement sur les assistants optométriques. Il est aussi clair que tous les contrevenants feront notamment l’objet de mesures disciplinaires, suivant les processus usuels prévus par le Code des professions. Il n’est toutefois pas inhabituel que, lors de l’entrée en vigueur d’un nouveau règlement, certaines règles soient mal comprises. Pour éviter que des interprétations erronées subsistent, nous prenons déjà tous les moyens pour bien expliquer ces règles à tous les assistants et tous les professionnels concernés, qu’ils soient optométristes ou opticiens d’ordonnances ».

 

Enfin, il faut noter que le règlement sur les assistants optométriques constitue une mesure transitoire, jugée nécessaire en raison de l’impossibilité de pourvoir les postes disponibles par des opticiens d’ordonnances ou autrement. Ainsi, les assistants optométriques ayant complété avec succès la certification exigée par le règlement pourront, pendant une période de deux années, se former et s’inscrire au registre de l’Ordre des optométristes. Ultimement, l’Ordre des optométristes espère que les besoins pourront être comblés par des professionnels.

 

 

L’Ordre des optométristes du Québec est un ordre professionnel constitué en vertu du Code des professions, de la Loi sur l’optométrie et des règlements applicables. Il a pour mission d’assurer la protection du public, en garantissant à la population la compétence, le savoir et le professionnalisme de près de 1500 optométristes du Québec. L’appartenance à l’Ordre est obligatoire pour l’exercice de l’optométrie au Québec.

 

 

Informations : Mme Claudine Champagne, (514) 499-0524, c.champagne@ooq.org

Liens utiles :

  • Règlement sur les actes qui peuvent être posés par un assistant optométrique :

https://www.ooq.org/sites/default/files/communiques/reglement_-_assistants_optometriques.pdf

 

  • Informations concernant les conditions d’inscription au registre :

https://www.ooq.org/entree-en-vigueur-du-reglement-sur-les-assistants-optometriques-de-quoi-s-agit-il-et-comment-s-y

Toutes les nouvelles