Pandémie : Mise à jour des recommandations

Pandémie : Mise à jour des recommandations sur les mesures à respecter

L’Ordre des opticiens d’ordonnances et l’Ordre des optométristes ont récemment mis à jour leurs recommandations communes relativement à la pratique en contexte de pandémie. La dernière version (5e version) est disponible ici.

Protection oculaire : rehaussement de l’exigence

Suivant des échanges soutenus avec l’Institut national de santé publique du Québec (INSPQ) relativement à ses indications sur les mesures à prendre dans les cabinets privéset en tenant compte aussi des indications de la Commission des normes, de l’équité, de la santé et de la sécurité du travail (CNESST), il est apparu que le port d’une protection oculaire est exigé non seulement lors d’un contact avec un patient suspect COVID-19, mais également pour tout contact de plus de 15 minutes cumulées avec un patient lorsqu’il n’est pas possible de maintenir une distance de 2 mètres, s’il n’y a pas d’autres obstacles physiques (comme un écran protecteur de plexiglas). Une protection oculaire est également exigée lors de l’utilisation d’un tonomètre à air.

À titre de rappel, voici quelques indications sur les protections oculaires requises dans les circonstances :

  • Peuvent être portées par-dessus les lunettes de prescription.
  • Modèles étanches ou à protecteur latéral.
  • Visière protectrice avec bandeau possible.
  • Lunettes de prescription ne sont pas considérées comme une protection adéquate, sauf si portées avec des côtés latéraux protecteurs.
  • Réutilisation possible si lunettes attitrées à un travailleur de la santé en particulier
  • Désinfection des lunettes (intérieur et extérieur), entre chaque quart de travail, avec désinfectant approprié. Si l’intégrité ou la visibilité des lunettes est compromise, une nouvelle paire est requise.

Autres nouveautés

Les autres principales nouveautés de cette 5e version des recommandations sont les suivantes :

  • Désinfection du tonomètre — nouvelle directive : l’alcool isopropylique devrait être évité selon l’avis reçu d’un distributeur d’équipements.
  • Port du masque : idéalement, le masque doit être changé entre chaque patient. Toutefois, le même masque peut être utilisé pour une durée maximale de quatre heures, lors de pénurie ou autres circonstances limitant le nombre de masques disponibles.
  • Durée de conservation des questionnaires du personnel et du patient:  30 jours.