Un mot du comité d'inspection professionnelle et du bureau du syndic

MOT DU CIP et BUREAU DU SYNDIC


Par les Dres Anne Boissonneault, optométriste et présidente du comité d’inspection professionnelle et Johanne Perreault, optométriste et syndique


 

Attentes et rôles de la syndique et de l’inspection professionnelle de l’Ordre dans le contexte de la pandémie

++ Reprise de l’avis courriel envoyé le 28 mai 2020 ++

Nous vivons tous un contexte difficile et inusité qui vient avec son lot d’insécurités de toutes sortes. Le bureau du syndic et le comité d’inspection professionnelle (CIP) de l’Ordre ne font pas exception et nous nageons également dans cette mare d’incertitudes.

La reprise des activités régulières prévue le 1er juin prochain amène son lot de questionnements sur les examens spécifiques à faire et les membres pourraient se questionner sur la façon dont réagira l’Ordre à propos de la pratique optométrique en contexte de pandémie, que ce soit à la suite d’une plainte du public ou encore, dans le cadre d’une inspection professionnelle. 

Sachez que nous considérons que peu importe le contexte, le jugement professionnel a toujours sa place et devrait guider nos décisions dans notre façon de traiter nos patients, et ce, en gardant toujours en tête notre mission de protection du public.   

Notons toutefois que la protection du public prend un aspect différent depuis quelques semaines. La protection de la santé publique devenant maintenant un enjeu pour lequel nous avons tous une responsabilité importante. Il faut certes être présents pour la santé et la protection oculovisuelles de nos patients, mais nous devons aussi tenir compte des règles gouvernementales. Le bureau du syndic et le CIP ne pourront donc pas fermer les yeux sur des comportements inadéquats et devront prendre les moyens à leur disposition pour assurer la protection du public.

Il est par ailleurs impossible de dresser une liste d’exigences professionnelles pour chaque situation spécifique.  Les tests effectués doivent être justifiables dans le contexte de pandémie où nous devons limiter le temps de contact avec les patients, mais également nous assurer que l’examen est assez complet pour bien répondre aux besoins du patient. Comme toujours, la documentation adéquate de votre dossier est essentielle. Lors d’une enquête ou d’une inspection professionnelle, nous tiendrons évidemment compte du contexte actuel, tout en continuant de ne pas tolérer l’incompétence ou la négligence.  

Jugement professionnel, intelligence et respect, voilà les grands principes qui devraient orienter notre conduite, pandémie ou non.

En ce qui concerne plus particulièrement l’inspection professionnelle, nous n’envisageons pas à court terme de nouvelles inspections de routine.  Nous sommes en attente afin de voir comment se dérouleront les prochaines semaines qui demanderont un effort important d’adaptation de tous et chacun. Nous verrons donc plus tard à quel moment les activités du CIP reprendront, et comment nous nous adapterons également.