MOT DE LA PRÉSIDENCE

MOT DE LA PRÉSIDENCE


Par le Dr Éric Poulin, optométriste et président


 

Carte routière

L'arrivée de la belle saison coïncide cette année avec l’annonce d’une entente entre le gouvernement et la principale compagnie aérienne canadienne, entente qui permettra d’enfin obtenir un remboursement pour les billets d’avion du dernier voyage que nous n’avons pu effectuer, pandémie oblige.

Cette bonne nouvelle nous amène par contre à prendre conscience qu’encore cette année il n’y aura pas de voyage possible, ou si peu. L’imprévisibilité de la pandémie et l’insécurité qu’elle engendre nous empêchent de voir loin, de préparer le futur comme nous en avions l’habitude. C’est probablement ce qui est le plus difficile à vivre pour plusieurs.

Et pour les adeptes de voyages, c’est un double deuil. Pas de voyage, c’est aussi et surtout l’absence de l’expectative du voyage, de sa préparation, du rêve avant la réalité. Pour beaucoup, cette étape préparatoire est aussi, sinon plus importante, que la destination elle-même.

LA PRÉPARATION AVANT LE VOYAGE ET SA DESTINATION

À l’Ordre des optométristes, nous appelons cela une planification stratégique. Moins sexy et évocateur que planification de voyage, mais aussi indispensable pour nous qu’une carte routière peut l’être pour planifier la route à suivre et s'assurer d’arriver à destination lors de n’importe quel voyage.

Annoncées pour le printemps 2020, son élaboration et son adoption ont été repoussées à l’automne à cause de la crise sanitaire. Elle est maintenant disponible sur notre site web pour consultation.

Ce document décrit les diverses orientations et objectifs de l’Ordre et fixe les stratégies et les moyens à utiliser pour les atteindre. Il est le fruit de nombreuses rencontres et consultations auprès des parties prenantes de l’optométrie québécoise et du système professionnel.

En somme, cet exercice stimulant nous a permis de cerner les enjeux actuels et de tenter de décoder l’avenir pour mieux le définir en nous appuyant sur notre mission de protection du public comme moteur de changement.

Cette planification stratégique 2021-2023 comporte trois axes, résumés ici:

AXE 1

L’Ordre et la réponse aux besoins du public en matière de services oculovisuels

Contexte et enjeux
 

L’importance de la vision et de la santé oculovisuelle est de plus en plus prise en considération dans divers aspects de la vie des individus.

Par ailleurs, il y a un contexte de plus en plus favorable à ce que des professionnels de différentes disciplines contribuent et collaborent activement à l’offre de services de santé à la population, que ce soit dans le secteur privé ou au sein du système public de santé et des établissements.

Orientations et stratégies

  • Faire en sorte que le rôle des optométristes soit davantage connu du public et des décideurs concernant divers enjeux et besoins dans la société en maintenant et en développant des partenariats avec des organisations ou projets permettant de mieux faire connaître le rôle des optométristes à l’égard de différents besoins ou auprès de différentes clientèles.
  • Contribuer à une meilleure intégration des optométristes dans le réseau de la santé et des services sociaux, y compris au sein des hôpitaux et autres établissements.
  • Promouvoir une actualisation du champ d’exercice de l’optométrie afin qu’il corresponde au potentiel des connaissances et des compétences des optométristes québécois, suivant les standards nord-américains et en tenant compte des champs d’expertise particuliers (« spécialisation ») en cours de développement.
  • Promouvoir la pleine reconnaissance du rôle de l’optométriste dans le “parcours patient” en matière de soins oculovisuels, en relation avec les médecins généralistes et ophtalmologistes et des autres professionnels concernés.

 

AXE 2

L’Ordre et le soutien à une pratique optométrique de qualité

Contexte et enjeux

La pratique de l’optométrie au Québec consiste principalement à offrir des services optométriques de première ligne à la population. Ceci dit, l’optométrie est en cours de transformation, sous l’influence de facteurs tels que la place croissante prise par l’évaluation et le traitement de conditions oculaires, la multiplication des acteurs commerciaux intervenant sur le plan de la vente de produits ophtalmiques (dont la vente en ligne), le développement de nouvelles avenues de pratique interdisciplinaire en réadaptation visuelle (dans le cas des commotions cérébrales par exemple) et l’intégration des nouvelles technologies de l'information (dossiers et ordonnances électroniques, télésanté, etc.).

Orientations et stratégies

  • Favoriser le développement de la pratique optométrique sur des bases solides sur les plans scientifique et clinique en finalisant la mise à jour du guide d’exercice clinique et en mettant en place un mécanisme permanent visant à assurer son actualisation.
  • Mettre à jour les exigences du comité d’inspection professionnelle (CIP) pour s’assurer qu’elles s’appuient sur des normes bien établies sur les plans scientifique et clinique, notamment les guides d’exercice clinique actualisés.
  • Développer des outils pour l’inspection professionnelle à distance soutenus par une technologie assurant la sécurité des données et favorisant la responsabilisation des optométristes à l’égard du maintien de leurs compétences professionnelles.
  • Revoir les exigences de formation continue en vue d’assurer la compétence des membres, en collaboration avec le Centre de perfectionnement et de référence en optométrie (CPRO) et les membres associés.
  • Accompagner les optométristes dans les diverses transformations de la pratique, en fonction des réalités réglementaires, technologiques et commerciales.

AXE 3

L’organisation et le fonctionnement de l’Ordre

Contexte et enjeux

À l’échelle du système professionnel, l’Ordre est une petite organisation qui dispose de ressources humaines, matérielles et financières limitées. Aussi, l’Ordre réalise sa mission dans un cadre réglementaire de plus en plus exigeant à différents niveaux.

Par ailleurs, les attentes du public à l’égard des ordres professionnels sont de plus en plus grandes. Les attentes des membres évoluent également au chapitre du support que l’Ordre peut leur accorder afin de les aider à se conformer à leurs différentes obligations.

Enfin, l’Ordre doit tenir compte du rôle et des responsabilités d’autres organisations œuvrant dans le secteur oculovisuel et dans le système professionnel.

Orientations et stratégies

  • Être à la hauteur des meilleures pratiques de gouvernance pour des organismes comparables.
  • Être à la hauteur des meilleurs standards d’efficacité et d’équité relatifs aux organismes de réglementation professionnelle.
  • Disposer des ressources humaines requises pour s’acquitter efficacement des différentes fonctions et répondre aux attentes du public et des membres.

La carte routière détaillée de notre planification est, comme mentionnée, disponible pour les plus courageux sur le site web de l’Ordre.

Mais comme n’importe quel voyage, des imprévus et des opportunités seront au rendez-vous. Ceux-ci nous feront peut-être bifurquer sur des chemins de traverse ou reconsidérer certaines destinations. Bien que dédiés à l’atteinte des objectifs fixés, nous serons agiles pour saisir les opportunités qui se présenteront.

Tout ne peut être prévu et organisé, et c’est bien ce qui donne tout son sens au voyage!

route