Campagne provinciale 2018 - Au-delà des promesses, il faudra agir pour éviter que les problèmes oculovisuels ne compromettent la réussite scolaire

Date de publication: 
19 septembre 2018

L'Ordre des optométristes sensibilise depuis longtemps les parents québécois à inclure l'examen oculovisuel dans la planification du retour en classe de leurs enfants. Il invite maintenant le gouvernement québécois qui sera élu au 1er octobre à reconnaître l'importance de la prévention des problèmes visuels pour la réussite éducative des enfants et à mettre en place une stratégie provinciale afin de favoriser non seulement l'accès au dépistage des troubles visuels, mais aussi à leur traitement.

 

Beaucoup d'enfants éprouvant des difficultés scolaires présentent un problème oculovisuel, il est important de noter que :

  • Avant même son entrée à l'école, un enfant sur dix présente une condition oculaire ou visuelle pouvant nuire à son développement et à ses apprentissages.
  • À l'école primaire, un enfant sur cinq n'a pas les capacités visuelles optimales pour assurer son apprentissage et sa réussite scolaire.
  • La prévalence de la myopie a doublé au cours des 25 dernières années.
  • Au cours des douze premières années de sa vie, 80 % de l'apprentissage scolaire passe par les yeux.
  • Actuellement il n'y a que 20 % des enfants qui sont examinés par l'optométriste avant l'entrée à l'école, et ce, même si le coût de l'examen est couvert par la Régie de l'assurance maladie du Québec (RAMQ) pour les enfants de moins de 18 ans.

Le Dr Éric Poulin, optométriste et président de l'Ordre s'inquiète de cette situation et indique que : « bien que l'Ordre des optométristes soit rassuré de savoir que la majorité des partis politiques s'engage à améliorer l'accès aux soins oculovisuels, il faudra toutefois, au lendemain des élections, mettre en place des actions concrètes afin de hausser les taux de dépistage des problèmes oculovisuels, mais aussi renforcer les mesures de soutien aux familles québécoises dans le traitement des problèmes ainsi dépistés. ».

Un examen oculovisuel complet, chaque année, est le seul moyen de déceler les problèmes passant bien souvent inaperçus et d'y remédier, soit par des exercices ou une prescription optique. L'Ordre des optométristes recommande par ailleurs le dépistage précoce des problèmes visuels, soit un premier examen oculovisuel vers l'âge de 3 ans et par la suite un examen annuel à partir de l'âge de 4-5 ans. L'examen oculovisuel complet avant l'entrée à l'école est primordial pour la réussite scolaire, la vision constituant le principal outil d'apprentissage.

L'Ordre des optométristes du Québec est un ordre professionnel constitué en vertu du Code des professions, de la Loi sur l'optométrie et des règlements applicables. Il a pour mission d'assurer la protection du public, en garantissant à la population la compétence, le savoir et le professionnalisme de plus de 1500 optométristes du Québec. L'appartenance à l'Ordre est obligatoire pour l'exercice de l'optométrie au Québec.

SOURCE Ordre des optométristes du Québec

 

Renseignements : Mme Claudine Champagne, (514) 499-0524, poste 226, c.champagne@ooq.org